Variables générales Seudre

Taux d’étagement

Mis à jour le 5 juillet 2016


- État 2015 Moyen : avec un taux d’étagement moyen de 63% (<80%)
- Tendance 2015 constante : Idem à 2014
État et tendance donnés par le groupe général Tableau de Bord le 9 février 2016.

Espèce / stade visé :

Anguille

Objectif :

Le taux d’étagement permet d’évaluer le linéaire de rivière « hydrauliquement contrôlé » par les seuils et barrages. C’est la hauteur cumulée de chute de tous les barrages rapportée à la dénivellation naturelle. Cela donne un pourcentage de dénivellation que l’on appelle « coefficient de réduction de pente » (voir fichier à télécharger : extrait taux étagement du guide continuité écologique du CG29).

Description :

L’évolution de ce taux est liée aux aménagements d’ouvrages, précisément aux effacements et arasements, qui rendent sa pente naturelle à la rivière.
Nous réaliserons le calcul de ce taux sur l’axe Seudre lui même.

Les seuils choisis sont les mêmes que ceux de l’axe Charente, mis en place à partir des 8 classes de l’ONEMA (voir taux étagement axe Charente).

Résultats :

Les relevés limnimétriques hebdomadaires effectués depuis juin 2011 par le SIAH ont permis de calculer l’étagement sur la Seudre entre Chadeniers et Saujon. Celui-ci varie entre 43% (périodes de hautes eaux) et 76% (période d’étiage), selon les positions des clapets. L’étagement moyen est de 63%. (SAGE Seudre, Scénario tendanciel, juin 2013).

Données historiques et référence :

Recherche en cours !

Fournisseurs de données :

Les données ont été récupérées auprès du SIAH et du SAGE Seudre.